Communion

Publié le par Hélène H

Cet article a déménagé sur mon nouveau blog.
Pensez à mettre à jours vos abonnements, favoris, liens depuis vos sites, etc.

Vous pouvez retrouver l'article ici.



J'ai lu il y a quelques années déjà un article fort intéressant, que je n'ai malheureusement pas gardé, qui expliquait l'engouement actuel pour les expositions temporaires ou les célébrations sur les Champs Elysées à l'issue de victoires sportives, par un besoin de faire ensemble la même chose au même moment, ces rassemblements de masse permettant ainsi de développer le sentiment d'appartenance à un groupe. Le journaliste écrivait que ces grands évènements avaient remplacé l'église : un lieu de communion avec ses semblables. Je partage assez cette analyse. Pourquoi sinon aller regarder un match de foot sur grand écran, plutôt que dans le confort de son salon où l'on voit beaucoup mieux ? Pourquoi se presser au défilé du 14 juillet, pour ne pas voir grand chose au final, avec la contrainte des fouilles et de la foule ? Pourquoi aller voir un concert gratuit, sans la moindre chance d'approcher la star ?

J'ai donc communié hier, en allant voir le concert de Johnny Halliday au Champ de Mars.

 

La suite ici

Publié dans J'aime

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Le titre de ce billet traduit bien ton ressenti. J'ai bien lu ce billet, ai bien souris par moment (ah que Johny ;-) !) et je pense que j'aurai réagis comme toi finalement... faut se laisser porter par les évènements et ses émotions!
Répondre
H

Au delà du sens religieux, c'est le "fait de partager des idées, des sentiments, avec d'autres personnes". Ce qui est vraiment surprenant, c'est qu'être dans une
foule, même d'inconnus, nous donne ces émotions !


A
On n'est pas allé au feu d'artifice pour la fête nationale le 1er juillet (j'avais la crève et de toute façon c'était un peu galère de rentrer en bus). Mais on va essayer de se rattraper car il y a un concours de feux d'artifices cet été.
Répondre
B
Agoraphobie + Hallydayphobie.......:-(((( deux bonnes raisons d'éviter.....je regretterai seulement le feu d'artifice...ça m'a toujours fasciné....celui-là m'a semblé exceptionnel....
Répondre
H

J'ai davantage ressenti cette oppression de la foule lors du feu d'artifice (quand il s'est terminé, en particulier) que pendant le concert. Les gens n'ont pas arrêté
d'arriver et de se tasser toute la soirée. Mais le feu d'artifice valait vraiment le coup et le moment de malaise est oublié face à ces souvenirs illuminés !


A
Merci pour le compte-rendu
Répondre
H

J'imagine qu'il y a également ce genre d'évènement à Vancouver ?


V
Alors Johnny a mis le feu!!
Répondre
H